Donner l’aspect de Windows XP à Gnome

Ce n’est en rien une nouveauté, et des tutoriels existent plein les moteurs de recherche.

Je ne vais pas non plus débattre sur le bien fondé de réduire un bureau puissant afin de le faire ressembler à un logiciel propriétaire, ou les choix graphiques faits par Microsoft pour son bureau.

Cependant, il m’arrive d’être obligé de remettre l’aspect du bureau d’un utilisateur à ce qu’il connait. Une bonne partie des réticences à la migration vers GNU/Linux provient d’un changement brusque des habitudes des utilisateurs qui ne s’y retrouvent plus. Déplacer ou changer l’image d’une icone sur le bureau vous semble peut être négligeable, mais une secrétaire qui subit l’informatique passera son temps à vous appeler si elle ne s’y retrouve pas. Pire, elle fera le forcing auprès de sa direction pour revenir à l’ancien système, où elle se sentait efficace. Une fois revenue sur Windows, c’est un client qui aura perdu du temps, de l’argent et gagné des ennuis qu’il n’avait pas avant. Un client devant lequel il ne faudra plus jamais prononcer les mots « linux » et « logiciels libres ». Et qui ne se gênera pas pour parler (mal) de vous à ses copains DSI dans les boites que vous souhaitez démarcher!

Une fois sur un Gnome looké XP, avec le temps, progressivement, on peut montrer les nouveautés (et surtout les outils supplémentaires disponibles) à l’utilisateur qui sera content que ça marche bien.

Pour l’anecdote: une utilisatrice à qui j’avais installé Ubuntu avec un look XP m’a demandé, quelques mois après la migration de son poste de travail, quelle était la version de XP que j’avais installé. Comme j’ai réclamé plus de précision sur sa demande, elle m’a avoué que sur le XP de la maison elle n’avait pas tous les outils du travail (merci nautilus-actions), ce qu’elle trouvait dommage. Son fils, malgré tous ses essais, n’avait pas pu trouver la version de XP qu’elle cherchait, il en avait pourtant piraté plusieurs. Elle pensait donc que c’était une version spécifique distribuée par les professionnels et elle souhaitait que je lui pirate la même. Et prête à me payer pour cette mauvaise action! Au final, j’ai présenté les choses à l’ado de fils et tous les ordinateurs de la maison sont désormais équipé d’Ubuntu. Et un jour, le thème XP du poste de travail a disparu au profit d’un thème rose (bah! mais bon…) choisi et installé par l’utilisatrice. « Qu’importe le chemin tant que de la lumière tu approche », dirait maitre Yoda.

Jusqu’à maintenant, je modifiais tous les éléments à la main mais je suis tombé sur un script qui fait tout automatiquement, et qui surtout permet de revenir simplement en arrière. J’ai nettoyé l’archive (remplie de fichiers temporaires inutiles) et j’ai francisé le thème et les labels des icones du bureau. Vous pouvez télécharger l’archive ici: XpGnome.tar

Le site où j’ai trouvé ce script (avec des captures d’écran avant/après) montre une vidéo des modifications effectuées pendant le « lookage » vers XP et  le retour en arrière. Ne vous fiez pas à la vidéo, elle a été faite sur une ancienne version du script, mais ça donne à peu près la même chose, en mieux.

Pour l’instant, personne ne m’a demandé de retrouver le thème Vista. Le thème de XP passe manifestement mieux.

Articles en relation:

  1. 23 février 2010 à 19:56:33 | #1

    Bonne technique pour les plus réticents !

  2. phreg
    23 février 2010 à 21:59:11 | #2

    Drôle d’idée quand même mais j’admire la perf.
    Il faudra que je teste sur une install vierge, j’ai un peu peur de casser ma config et de rester coincé sous ce look Windows ;).

  3. 23 février 2010 à 22:42:16 | #3

    Le script ne doit pas être lancé en root, mais en utilisateur. Donc, il suffit de créer un nouveau compte, de le lancer dans ce compte, et de ne pas donner le mot de passe root pour ne pas toucher à GDM.
    Donc, rien à craindre sur un compte utilisateur dédié à ça.

  4. 24 février 2010 à 09:36:50 | #4

    Euhhh, depuis, y a eu Vista et Seven ! ;+)

    Ca sert à quoi, au juste ?

  5. 24 février 2010 à 10:01:10 | #5

    J’avoue que j’étais réticent à la lecture du titre, mais l’anecdote est convaincante. Les réticences au changement étant une réalité incontournable, le réalisme impose peut-être de passer par là. Intéressant.

    PS1: Quant à l’observation selon laquelle il y a depuis eu Vista et Seven, il s’avère que les utilisateurs réticents au changement ont eu les mêmes réticences vers ces moutures de Windows, et restent ou resteront accroché à «leur» XP aussi longtemps que possible. Donc c’est un choix logique.

    PS2: une ou deux captures d’écran seraient bienvenues.

  6. 24 février 2010 à 11:10:09 | #6

    @ Desidia
    Moi même, au départ, je ne voulais pas que les gens utilisent linux sans le savoir mais qu’ils soient content de ne plus utiliser Windows. Mais je suis largement revenu en arrière. Quels que soient les problèmes qu’ils avaient avec Windows, ils les considèrent comme « normaux » et ils les oublient très vite face à un nouveau système sur lequel ils se sentent perdus. Du coup, l’ancien était forcément mieux, et le nouveau ne vaut rien…
    Je ne fais pas ça systématiquement, ça dépend de mon interlocuteur. Certains sont prêts à essayer de changer, d’autres s’accrochent bec et ongles à ce qu’ils ont. Ça dépend en général de l’âge, du niveau culturel et de la compétence technique, et de l’habitude.
    Personnellement, je me suis garé tous les jours à la même place sur un grand parking pendant deux ans. Un jour, arrivant par un autre chemin, je me suis garé à l’autre bout. Il m’a fallut un bon moment pour retrouver ma voiture, le soir venu, pensant qu’on me l’avait volée. La force de l’habitude n’est pas à négliger.
    Malgré ses défaut, pour un utilisateur apeuré par l’informatique, le simple aspect de son bureau est rassurant. Après, que ce soit Xp, Vista/7 , linux ou Mac, il s’en fout du moment qu’il arrive à faire ce qu’il arrivait à faire avant, mais il n’a pas envie de réapprendre ce qu’il savait déjà.
    C’est aussi un des problèmes connu de Gimp, où les utilisateurs n’accrochent pas à cause de l’interface déroutante, alors que les outils de retouche d’image sont forcément les mêmes.
    Je fais aussi de plus en plus de formations à OpenOffice.org pour des collectivités ou des PME, alors que les besoins sont tellement simples que 10 minutes de test de la part de l’utilisateur suffiraient à le faire passer à OOo. Mais ça rassure l’utilisateur d’être formé, et ça permet aux dirigeant de dire « vous avez été formé, faites le ».

    Il y a plein de captures sur le site d’origine. Je vais modifier l’article pour le signaler.

  7. phreg
    28 février 2010 à 16:06:14 | #7

    Depuis mon message, j’ai testé pour voir (la curiosité l’emporte souvent chez moi). Eh oui, pas de risque surtout si on créé et utilise un autre user comme j’ai fait.
    Surprenant comme on peut faire du moche avec Gnome, mais comme ça ressemble à XP !
    Bon, je suis vite revenu en arrière mais je comprends bien à quel point certains utilisateurs seront rassurés.

  1. Pas encore de trackbacks

Anti-Spam Quiz:

antibot * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

54.242.115.30