Convertissez vos textes en bulgroz

Le Bulgroz est une langue encore active, ne vous y trompez pas!

Extrait du site web:

Ce projet hautement important pour la communauté des logiciels libres a vu le jour le mardi 7 janvier 2004 dans l’après-midi sur le channel #nasgaia du serveur irc.freenode.net. L’auteur, Richard, alias riri_le_mechant, a voulu faciliter le travail de traduction du français vers le bulgroz, cette magnifique langue inventée par le grand, le magnifique, le splendide Zorglub !

Programmé en C ANSI avec grand soin par Richard et placé sous GPL, ce logiciel vous permettra de traduire instantanément toute phrase en bulgroz sur une plateforme GNU/Linux ou MS Windows. Pour celles et ceux qui ne le savent pas, le bulgroz consiste à écrire les mots à l’envers mais en gardant l’ordre des mots dans la phrase. Si vous avez compris, alors vous savez ce que signifie la phrase suivante : « no evuort ettec eugnal snad sed serutneva ed uorips te oisatnaf »

Il faut savoir également que ce programme est recommandé par le très sérieux Da Linux French Page dans le journal de malenki ! Le site Léa-Linux nous mentionne dans sa liste de logiciels recommandés.

Le paquet fournit sur le site n’est pas fonctionnel pour Ubuntu, puisqu’il fait appel à des dépendances trop anciennes. De plus, le site semble à l’abandon et l’adresse de l’auteur revoie des Unknown User

Qu’importe, comme c’est un outil indispensable, j’ai décidé de m’y attaquer et je me suis fait un plaisir de l’écrire en python. J’y ai ajouté deux options, l’une permettant de convertir tout un fichier, l’autre permettant d’envoyer la conversion dans un fichier.

Ce programme, qui possède même sa page de man, s’utilise comme suit une fois installé:

tulklut "ceci est une phrase qui sera traduite" -o /tmp/phrase.txt
tulklut -f ~/Documents/histoires.txt  -o /tmp/phrase.txt

ou, tout simplement, pour voir la sortie à lécran

tulklut "ceci est une phrase qui sera traduite"
icec tse enu esarhp iuq ares etiudart

tulklut -f ~/Documents/histoires.txt
...

Ce convertisseur ultra évolué à la pointe des dernières technologies permet la conversion vers le Bulgroz, mais aussi depuis le Bulgroz!

tulklut "icec tse enu esarhp iuq ares etiudart"
ceci est une phrase qui sera traduite

Inutile, donc hautement nécessaire, vous pouvez l’installer en utilisant les miroirs Absolacom ou en téléchargeant directement le paquet deb. Il n’est disponible que pour Jaunty, mais il s’installe sans problème sur Karmic et même sur Lucid. Je n’ai pas testé les autres mais je pense que cela devrait fonctionner vu que seul python est en dépendance.

Là où ça devient encore plus puissant, c’est que vous pouvez convertir d’autres types de fichiers que du texte! Dans un sens, puis dans l’autre. Par exemple: odt, doc, html, php, pdf … Seules les images n’ont pas pu être rétablies pendant mes tests.

Ça ne peut pas remplacer un véritable cryptage pour protéger des documents, mais ça peut être une méthode à La Rache pour cacher des choses aux yeux de ceux qui ne connaissent pas le Bulgroz, d’autant que si vous convertissez du texte, on peut rapidement trouver l’astuce, mais si vous convertissez un fichier interprété par un programme (html, odt, pdf …) en laissant l’extension d’origine, le programme va afficher n’importe quoi ou hurler qu’il y a des erreurs. Et même en ouvrant le fichier avec un éditeur, il est très difficile de voir le problème (sauf si on connait le truc).

Amusez vous bien!

Articles en relation:

  1. Max
    16 février 2010 à 13:16:08 | #1

    Salut dans ton explication tu dis que l’ordre des mots n’est pas changé, mais dans tes exemples ils le sont. Soit je n’ai rien compris soit il y a un souci.

  2. 16 février 2010 à 13:26:57 | #2

    Bien vu!
    J’ai corrigé le paquet et l’article. icreM 😉

  3. AP
    16 février 2010 à 13:32:24 | #3

    Zorglub n’a pas inventé le « bulgroz » mais la « zorglangue ». Cf. l’album 15 « Z comme Zorglub ».

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Z_comme_Zorglub
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Zorglangue

  4. 16 février 2010 à 13:58:47 | #4

    Eviv bulgroz !

  5. 16 février 2010 à 14:04:16 | #5

    sinon, il existe tac et rev:
    $>cat > toto
    ceci est une phrase qui sera traduite
    c’en est une seconde
    pouet pouet
    $>tac toto
    pouet pouet
    c’en est une seconde
    ceci est une phrase qui sera traduite
    $>rev toto
    etiudart ares iuq esarhp enu tse icec
    ednoces enu tse ne’c
    teuop teuop
    $>rev toto | tac
    teuop teuop
    ednoces enu tse ne’c
    etiudart ares iuq esarhp enu tse icec

    Et en formattant un peu:
    $>cat toto | fmt -w1 | rev |fmt
    icec tse enu esarhp iuq ares etiudart ne’c tse enu ednoces teuop teuop

    En tout cas, j’aime ses paquets inutiles :¬þ

  6. Desidia
    16 février 2010 à 14:16:57 | #6

    Pour compléter ces grands moments linguistiques et raviver la nostalgie de cette époque de la BD, je signale l’existence d’un procédé utilisé dans un album de «La ribambelle» par Roba, sensé émuler le javanais, consistant à intercaller des séquences de « ja » ou de « aj » entre toutes les lettres, je ne me souviens plus des détails (je pense qu’on utilise l’un ou l’autre selon que à suive une voyelle ou une consonne).

    Ça se jouait aussi dans les cours de récréation.

  7. Max
    16 février 2010 à 17:13:16 | #7

    😉 ça c’est de la réactivité

  1. Pas encore de trackbacks

Anti-Spam Quiz:

antibot * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

3.80.85.76