Logiciels libres dans l’Hôtellerie/Restauration

Le journal l’hôtellerie restauration a publié au mois d’août un article consacré aux logiciels libres: Logiciel libre : Open source, philosophie, opportunité, alternative, risques…

J’en parle ici pour diverses raisons:

  • L’article est complet, clair et bien fait, par quelqu’un qui sait de quoi il parle. Sans aucun parti pris.
  • Il parait dans une revue très fréquentée des professionnels du milieu H/R
  • Il parait dans une revue où on ne s’attend pas spécialement à trouver ce genre d’article
  • Quand on fait référence à un journal lu par les professionnels du métier, on a plus d’attention de la part du client que lorsqu’on présente le logiciel libre de son propre chef

Pour avoir une bonne connaissance de ce milieu H/R, qui est mon « premier » métier, je peux vous assurer que l’informatique, les nouvelles technologies et les licences logicielles sont un monde obscur pour ces gens très pragmatiques dont le métier est le contact humain.

Ils recherchent des solutions leur permettant de travailler plus vite, mieux, plus précisément, sans erreurs, … Le critère du prix n’est que le dernier pris en compte. Ce qu’ont d’ailleurs bien compris les éditeurs de solutions destinées à ce secteur! D’autant que le choix des alternatives libres est plus que restreint, ou bien peu adapté au besoin¹. S’ils peuvent gagner de l’argent avec un outil, ils n’hésiteront que peu à en dépenser pour l’acheter. Ils ont compris ce qu’était un investissement. Par contre, ils doivent être convaincus de l’utilité de l’achat.

Cet article ne va pas chambouler la mentalité des gens qui vont le lire, mais peut être permettre une ouverture progressive des visions qu’ont les utilisateurs sur l’informatique et les logiciels qu’ils utilisent, et ça, c’est important.

L’idéal serait de publier ce genre d’articles sur toutes les revues spécialisées (médical, artisanat, comptabilité, …) afin que la culture du libre puisse naitre et grandir.

Attention, je ne suis pas en train de dire que les solutions propriétaires sont mauvaises, ou que c’est mal! Je dis que les secteurs spécifiques manquent de dynamisme et d’innovation dûs au manque de concurrence des solutions existantes dont les gros éditeurs phagocytent le marché. Plus de choix, plus de modularité, plus d’innovations, voilà ce que pourraient apporter les logiciels libres dans ce secteur. Et un mouvement économique activant l’économie locale autour du service apporté.

Rien que pour encourager l’initiative et inciter à la reproduire, je vous conseille d’aller augmenter le trafic de cet article en le lisant et en le conseillant à vos amis. Si l’intérêt à ce sujet augmente, celui d’en parler et de le faire connaitre ira grandissant.

1. Amis développeurs, je vous garantis qu’il y a des marchés à prendre!

Articles en relation:

  1. 1 septembre 2010 à 17:37:40 | #1

    Bonjour,

    Je m’occupe actuellement d’un Hôtel-Restaurant au Brésil et mon premier métier est l’informatique.
    D’après mon expérience ici au Brésil, il est n’est pas rare d’utiliser du logiciel Libre, pour en faire du propriétaire.
    Je citerai les deux logiciels utilisés dans mon établissement, InfoCook, reposant sur une base de données Firebird ( http://www.infocook.com.br/ ).
    Et Desbravador ( http://www.desbravador.com.br ), reposant également sur Firebird.

    J’imagine que cette situation est possible car effectivement, il n’y a pas d’alternative Libre existante.

    Jim

  2. 20 octobre 2011 à 23:09:48 | #2

    it is professional and easy spots! thank you.

  1. Pas encore de trackbacks

Anti-Spam Quiz:

antibot * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

54.162.232.51