TOX, une alternative libre à Skype?

TOX est un logiciel prometteur de messagerie, téléphonie IP et vidéoconférence multi-plateforme libre et ouvert qui offre à ses utilisateurs les mêmes fonctionnalités que Skype sans que leur vie privée ne soit révélée.

En plus d’être un client libre et gratuit, TOX propose des fonctions intéressantes telles que:

  • Fonctions de messagerie instantanée facile et sûre
  • Il existe un client en console (et même deux!)
  • Appels vidéos totalement cryptés
  • Une interface utilisateur facile d’utilisation
  • Pas de messages publicitaires ou de paiement à effectuer pour débloquer des fonctionnalités
  • Le code de l’application est disponible par l’intermédiaire d’un dépôt Git

tox

Vu que j’ai eu des demandes répétées pour remplacer Skype depuis la révélation de PRISM, je vais m’y pencher sérieusement. Attention: ce n’est pas compatible avec Skype! Il faut un client TOX à chaque extrémité de la communication. Ce n’est pas un problème pour mes clients qui sont plus attachés à la confidentialité de leurs communications qu’à l’utilisation d’un logiciel particulier.

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site web (fr), le wiki (en) ou le dépôt Git.

Utilisation de Venom sur Ubuntu

J’ai installé le client officiel Venom depuis la page de téléchargements sur Ubuntu 12.04 64bits sans problème (dépendances nécessaires: libgtk-3-0 (>= 3.4.1), libjson-glib-1.0-0 (>= 0.14.2), libsqlite3-0 (>= 3.7.9)) sans difficulté.

Après lancement de Venom, je me suis demandé comment trouver l’identifiant unique généré à l’installation… C’est en effet cet identifiant que vous devrez transmettre à votre correspondant pour lui permettre de vous contacter.

En fait c’est simple, il suffit de cliquer sur la petite flèche blanche à droite du nom d’utilisateur et choisir Edit user pour modifier votre pseudo et obtenir l’ID que vous copierez facilement dans le presse papier grâce que bouton dédié. Mauvais point, le logiciel est en anglais…

Il ne vous reste plus, ensuite, qu’à transmettre cet ID à votre correspondant par mail ou autre moyen pour qu’il puisse vous ajouter à sa liste.

Même en l’absence de serveur centralisé gérant les pseudos, personne ne peut prendre votre identité auprès de vos correspondants puisque c’est l’ID qui est utilisé, et nom le pseudo. Mais comme les humains interprètent mieux les lettres que les chiffres, c’est le pseudo qui sera affiché dans la liste des utilisateurs.

tox_param

Utilisation de Venom sur Windows 7

Le client est fourni sous forme d’un zip, autant pour Venom que pour l’autre client QT Gui. Un installateur aurait été plus simple pour les néophytes, mais tout est inclu dans le zip, donc pas besoin d’installation.

Il suffit d’extraire les fichiers de l’archive pour lancer venom.exe.

Une fois lancé, message du pare-feu de Windows sur lequel il suffit de cliquer sur Autoriser l’accès.

Le client est identique à celui de linux, donc les réglages sont au même endroit. Mauvais point, il est en anglais.

J’ai envoyé une demande de contact depuis windows vers linux, et linux m’a affiché le message suivant au bout de 15 secondes

venom_add_contact

Il suffit ensuite de cliquer sur le correspondant dans la liste pour ouvrir une fenêtre de chat classique.

Attention, il y a un délai d’environs 45 secondes avant lequel vous pouvez envoyer les messages. Passé ce délai, c’est vraiment instantané tant que l’échange continue, mais dès que vous arrêtez de communiquer quelques secondes, le délai reprend. Je pense qu’il s’agit du délai de création du canal de communication.

Juste après l’acceptation d’un utilisateur, vous voyez son ID dans la liste des contacts, mais après quelques secondes, c’est son pseudo qui apparaît.

Echange de fichiers

  • J’ai fait plusieurs tests, parce que j’avais des résultats étranges:
  • de linux à linux, pas de soucis, ça fonctionne
  • de linux à windows, comme disait Garcimore, « des fois ça marche, des fois ça marche pas« . De Windows à linux, pas de soucis.
  • Je n’ai pas pu tester de windows à windows, je n’en ai qu’un en machine virtuelle1

De plus, on voit clairement que Venom est plutot un client linux, l’arborescence affichée dans la fenêtre d’enregistrement des fichiers est celle de gnome. Il faut vraiment tout dérouler pour accéder au bureau windows.

Conclusion et remarques en vrac

  • Pour le chat, pas de problème, ça fonctionne assez bien de linux à linux. De windows à linux, j’ai eu des soucis de pertes de messages après inactivité.
  • Pour l’échange de fichiers, linux à linux, pas de problème. De windows à linux non plus. Par contre, de linux à windows, c’est pas top.
  • Pour la visio, ce n’est pas encore implémenté dans les clients, seulement dans le coeur
  • Les clients sont en anglais, et il n’existe pas de fichier d’internationalisation.
  • Le client windows Qt-Gui consiste en un seul fichier exécutable, plus simple à utiliser, mais c’est dommage de l’avoir fourni dans un zip, d’autant qu’il ne fait que 14Mo. Mais bon, il ne fonctionne pas (messages perdus) et n’est qu’une version développeurs non aboutie.
  • Les problèmes que j’ai eu sous windows proviennent peut être du fait que mon W7 tourne sous virtualbox, et que vu qu’il me sert à faire toutes sortes de tests bizarres et risqués, il est peut être en vrac, mais comme peuvent l’être tous les windows que je dois remettre d’aplomb régulièrement.
  • Lors d’un échange de fichiers, les boutons pour enregistrer/annuler sont en blanc sur fond gris clais. Pas top, mais sur venom, tout peut se régler dans le css (/usr/share/venom/theme/default.css), à voir pour les autres.

tox_fichier

Bref, c’est un logiciel prometteur dont le développement est actif. Cependant, actuellement, seul le chat fonctionne et il est encore loin de pouvoir remplacer skype. A suivre et restester dans quelques mois.

Articles en relation:

Notes:
  1. et j’ai un peu la flemme d’installer windows dans une autre machine, vu le peu que je m’en sert []
  1. 26 février 2014 à 16:12:23 | #1

    Entre les 2 comptes Windows et Linux, l’ID est différend, non ?
    Dans ce cas, tu dois refourguer à tous tes contacts plusieurs ID ?
    ‘achement pratique…

    Jitsi est plus simple il me semble (XMPP + sécurisation ? + vidéo)

  2. Anonyme
    26 février 2014 à 17:31:15 | #2

    ‘Tin vous etes de vrais moutons, je vois de plus en plus des gens sur planetlibre faire la promo au même moment d’un nouveau logiciel sans le moindre recule ni moindre critique et autre point commun, en général il existe déjà d’autres logiciel depuis +/- longtemps qui sont mieux voir bien mieux…

    Dans le cas présent, plutot que de parler de skype, pourquoi ne pas plutot populariser jabber?
    Qui fait chat écrit/audio/video transfert de fichier etc et qui lui ne nécessite pas d’avoir le même logiciel, dans le genre fermeture ca on fait pas mieux.

    Si vous etes quand même si accro que ca a skyyyype and co, ya Jitsi hein…

    Ps: le dernier truc que facebook a racheté pour un paquet de pognon utilise jabber au fait, il va peut etre vous falloir ca pour que vous l’utilisiez aussi, crétins…

    C’est super pratique décidément pour laisser des commentaires sur vos blog aussi…

  3. 26 février 2014 à 19:03:52 | #3

    Merci de ta réaction à chaud ;-)
    En fait, je répondais à différentes remarques du net qui parlaient tous de TOX sans que personne ne l’ai testé.
    Moi je l’ai fait. Donc j’ai du recul et j’ai critiqué. D’où le point d’interrogation dans le titre.
    Je sais que jabber fonctionne bien, et gtalk tout aussi bien, mais l’intérêt pour moi, et tel qu’annoncé par TOX c’est le CRYPTAGE de toutes les communications.
    J’ai voulu montrer que les promesses n’étaient pas (encore) au rendez vous, et c’est pour ça que je n’ai pas été plus loin.
    Je parlais de skype parce que tout le monde compare TOX à celui ci et que dans le monde windows, le quidam moyen n’a entendu parler que de skype…
    Quand à l’anti-spam, avoue quand même qu’il est plus simple qu’un captcha. Non?

  4. 27 février 2014 à 15:46:06 | #4

    Il y a bien un serveur centralisé pour cette application non ? Cela ne peut pas marcher tout seul par magie. Le serveur est-il libre ? Peut-on l’installer chez soi ? Et si ce n’est pas le cas, pourquoi faire plus confiance à Tox qu’à Skype puisqu’on ne sait pas par où transitent les données ?

  5. 27 février 2014 à 16:12:24 | #5

    Que ça fait mal aux yeux de lire CRYPTAGE en MAJUSCULES alors que ce mot n’existe pas dans notre langue. On dit CHIFFREMENT. J’ai la sensation que je devrai répéter ça jusqu’à ma mort.

    Le protocole XMPP (utilisé par Jabber) permet tout a fait des échanges chiffrés.

    Je n’ai absolument pas regardé ce fameux Tox, mais force est de constater que je le vois pas mal ces temps ci également. Si ça repose sur du XMPP, pourquoi pas, sinon ça sent le syndrome diaspora.

  6. 27 février 2014 à 16:32:49 | #6

    De plus en quoi ce logiciel nous donne des garanties sur la vie privée ? A-t-il une architecture décentralisée ? Aucun point central ? Sait-on comment les clés sont chiffrées? Y-a-t-il un tiers de confiance ?

  7. 27 février 2014 à 19:10:07 | #7

    Je ne suis pas le représentant de TOX, le mieux est d’aller sur leur site pour se renseigner.
    Il utilise le réseau TOR, donc oui c’est décentralisé et il n’y a pas de serveur à installer chez soi.
    A ma connaissance, autant en anglais qu’en français, je suis le seul à l’avoir vraiment testé pour montrer que ça ne fonctionnait pas. Implicitement, et je serai plus prudent à l’avenir, je pensais (et aurai dû dire) que jabber restait la seule alternative.
    Je m’en vais faire un tuto dessus, pour la peine.
    Et oui, j’aurai dû utiliser chiffrement.

  8. 3 mars 2014 à 23:58:06 | #8

    C’est dommage qu’ils ne se soient pas basé sur XMPP :(

  9. Nicolas
    24 mars 2014 à 18:29:44 | #9

    Je ne suis pas vraiment convaincu non plus… Le chat en ligne c’est bien beau, mais la popularité en est un autre! J’imagine mal des professionnels utiliser un logiciel peu connu comme ils utilisent Skype aujourd’hui. On tourne en rond, pour qu’il soit connu il faut que les gens l’utilisent, et pour que les gens l’utilisent il faut qu’il soit connu.

  10. ebro
    21 octobre 2014 à 13:59:43 | #10

    Merci pour ce post qui en apprend un peu plus au quidam moyen que je suis.
    Effectivement le mirage à la Diaspora est tentant, mais en se renseignant un peu on tombe facilement sur les propriétaires de Tox, à savoir Facebook, WhatsApp, Skype, AOL, Apple, et quelques autres. Alors chiffrement, pas chiffrement ? Je pencherais pour la seconde option…
    https://prism-break.org/fr/all/#instant-messaging

    Merci aussi pour ta patience devant tant de virulence de la part de tes lecteurs, qui, eux, en ont peu, de la patience. Écrire un mot à l’envers, c’est tout de même accessible, surtout s’il a un cerveau tel qu’il le laisse miroiter…
    Pacifiquement,
    ebro

  1. 27 février 2014 à 12:40:51 | #1

Anti-Spam Quiz:

54.227.215.140